l'islam en 3D


Citations sur l'islam et son prophète

  • Citation attribuée à Mustapha Kémal Ataturk dans Jacques Benoist-Méchin, Mustapha Kémal ou la mort d'un empire, éd. Albin Michel, 1954, p. 323

"Depuis plus de cinq cents ans, [...] les règles et les théories d'un vieux cheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la Constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'Islam, cette théologie absurde d'un Bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. "

 

  • Citation de Sam Kab, écrivain Palestinien, sur son blog. (source)

"L’islam n’est qu’un programme qui métamorphose l’être humain en bête sauvage. Cet être devient comme une hyène dans le désert. Il tue pour tuer, mu par son instinct belliqueux, programmé par l’impact et la force des versets coraniques et des hadiths de son prophète, lesquels incitent au meurtre et à l’agression contre tout ce qui n’est pas musulman, contre tout individu qui ne croit pas en l’islam."

  • Citation tirée du sermon prononcé par Monseigneur Louis Pavy, évêque d'Alger, en la cathédrale d'Alger pendant le Carême de 1853. (source)

"À la place de la simplicité, de la douceur, de la bénignité, de l'esprit de paix et de pardon, de la pauvreté volontaire, de l'humilité, de l'amour des souffrances de Jésus, vous voyez éclater dans Mahomet la duplicité, la cruauté, la soif des jouissances, du butin, de la domination, de la vengeance et de l'orgueil, à leur paroxysme le plus élevé."

 

  • Citation de Alphonse de Liguori dans Saint Alphonse et l'Islam, éditions Saint Rémi, 2005, p. 18.  (source)

"Pour ce qui est de la religion Mahométane, tout le monde sait qu’elle n’est autre chose qu’un mélange grotesque de judaïsme et d’hérésies, dont le propagateur fut un homme vil, impudique et voleur, je veux dire Mahomet, qui, avec le concours d’une infâme canaille de sa trempe, séduisit les peuples pour leur faire embrasser une foi et une loi mieux faites pour les bêtes que pour les hommes. Mahomet faisait sonner bien haut que sa religion lui avait été révélée de Dieu, comme il l’écrit lui-même dans son Coran; mais il suffit de lire ce Coran pour connaître que tout ce qu’il renferme est un tissu de fables, d’inepties et d’impiétés"


23/03/2015
0 Poster un commentaire

Mohamed, le meilleur des hommes ?

Pour les musulmans, Mohamed est le parfait exemple à suivre. Allah insiste sur son exemplarité et sa grande moralité dans plusieurs versets. Pour n'en citer que deux :

 

Coran 33, verset 21. "En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Allah et au Jour dernier et invoque Allah fréquemment."

 

Coran 68, verset 4. "Et Tu [Mohamed] es certes, d’une moralité éminente."

 

Devons-nous croire le Coran aveuglément ou bien étudier la vie de Mohamed, à partir de ce même Coran, des hadith et des récits que ses propres compagnons ont fait de lui ? La deuxième option s'impose d'elle-même, pour tout esprit curieux et non-soumis. 


Voyons maintenant quelques-uns des faits et gestes de Mohamed pour essayer de voir s'il est réellement d'une "moralité éminente" et un "excellent modèle à suivre".

 

1. Mohamed et la cruauté 

 

Dans le tafsir d'ibn kathir de la sourate 5 verset 32 à la page 295-296, à propos d'un vol et d'un meurtre commis par huit hommes, il est écrit : 


"Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté d’après Anas Ben Malek le ré­cit suivant: 
«Huit hommes de ‘Okal vinrent trouver le Prophète -qu’AIlah le bénisse et le salue- à Médine et  prononcèrent la profession de l’Islam. Comme ils furent éprouvés par le climat de cette ville, ils se plaignirent auprès de (’Envoyé de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue qui leur répondit: «Partez avec notre berger et buvez du lait et des urines des chamelles». Ils s’exécutèrent et furent guéris, puis ils tuèrent le berger et emmenèrent les chamelles. Dès qu’il apprit la nouvelle, le Prophète - qu’Allah le bénisse et le salue- envoya à leur poursuite. Quand ils furent capturés, il ordonna de leur couper pieds et mains, de leur creuver les yeux et de les abandonner sous la chaleur du soleil et moururent en cet état». Dans une autre version, Anas ajouta: «Je vis un homme d’entre eux mâcher le sable sous l’effet de la soif jusqu’à mourir. D ’autres versions ont été racontées qui donnent tous le même sens. Mais on peut en déduire que le Prophète -qu’Allah le bénisse et le salue- avait tué des hommes d'entre eux, les a crucifiés et leur a crevés les yeux. Depuis cet événement il a cessé toute défiguration même il l’a interdite."

 

Ces hommes avaient commis un meurtre et volé des chamelles. Mohamed ordonna de leur "couper pieds et mains, de leur creuver les yeux et de les abandonner sous la chaleur du soleil," au point que l'un d'eux mâcha du sable sous l'effet de la soif. 

 

2. Mohamed et les biens d'autrui.

 

Dans  L’Authentique de Mouslim, livre 19, n° 4347, il est écrit : 

"On a raconté sur l'autorité d’Omar, qui dit: "Les biens abandonnés par Banu Nadir font partie de ceux qu’Allah a confiés à son apôtre, et pour lesquels aucune expédition n’a été entreprise, que ce soit à dos de chevaux ou de chameaux. Ces biens étaient surtout destinés au saint Prophète. Il faisait face aux dépenses annuelles de sa famille avec ce revenu, et utilisait le reste pour acheter des chevaux et des armes pour se préparer au djihad."

 

3. Mohamed et la pédophilie 

 

Dans le hadith 114 de Mouslim,  Aicha dit :


”J’avais 6 ans lorsque le Prophète m’épousa, 9 ans lorsqu’il eut effectivement des relations conjugales avec moi.” Pour aller plus loin voir cet article

 

4. Mohamed et l'inceste


Il épousa la femme de son fils adoptif. Pour cela, il fit interdire l'adoption.  Pour aller plus loin voir cet article

 

5. Mohamed et ses raids sur des tribus en paix 

 

Dans l'Authenique de Boukhari, Vol. 3. Livre 46, Numéro 717, (voir ici) il est écrit : 

 

"[...] le prophète avait brusquement attaqué les Banu Mustaliq sans avertissement alors qu’ils étaient sans crainte et que leur bétail s’abreuvait aux points d’eau. Les hommes combattants ont été tués et les femmes et enfants pris comme captifs [...]"

 

6. Mohamed et son paradis, un lieu de prostitution 

 

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Au paradis, l’homme aura une puissance sexuelle si grande… » – « ô Messager d’Allah ! Sera-t-il si puissant ? – « Il aura une puissance sexuelle centuplée » (rapporté par at-Tirmidhi, n° 2459 et déclaré par lui «authentique et étrange ». Pour une description plus détaillée 

 

7. Mohamed et le travestissement 

Dans un hadith authentique de Boukhari, n°2442, il est écrit : 

 

"la révélation ne me vient jamais lorsque je suis habillé en femme, sauf quand je porte les vêtements d’Aicha" 

 

8. Mohamed et la nécrophilie 

 

Ibn ‘Abbâs a rapporté :
Quand Fatima, la mère d’Ali bin Abi Tâlib, est morte, le Messager de Dieu a enlevé son qamis et l’en a vêtue, puis il a couché avec elle dans sa tombe. Quand on a mis de la terre sur elle, certains ont dit : « Ô Messager de Dieu ! Nous t’avons vu faire quelque chose que tu n’avais jamais faite à personne ». Il a répondu : « je l’ai vêtu de mon qamis pour qu’elle porte des vêtements au Paradis, et j’ai couché avec elle dans sa tombe pour la soulager de la pression de la tombe. Elle était la meilleure des créatures de Dieu pour moi après Abi Tâlib ».  (Al-Mou’jam al-Awsat, at-Tabarâni, volume 7, p.472-473, n°6931, Maktabat al-Ma’ârif, 1985) site source: www.asraralislam.com

 

Est-ce ça le parfait exemple que la société islamique promeut ? Doit-on s'étonner du nombre de terroriste que cette société produit au regard de l'homme qu'elle considère comme le "parfait homme" ? 

 


19/01/2015
0 Poster un commentaire